Obtenir un jardin zéro déchet chez soi, est-ce possible ?

Pour au moins les réduire et réutiliser ce qui peut l’être : vous pouvez trouver un nouvel usage pour chaque objet.

Par exemple : le manche d’un outil cassé peut devenir un tuteur pour vos plants de tomates, ou encore une casserole usée peut devenir une jardinière “vintage”.


Vous pouvez également jeter au compost vos déchets : chaque objet n’allant pas à la poubelle est une victoire.


Le zéro déchet : de la théorie à la pratique

Pour rester motivé et mener ce projet à bien, cela ne doit pas vous demander trop d’effort et que cela vous coûte trop de temps et d’énergie.
Il n’y a pas d’inquiétudes à avoir : il n’y a rien de compliqué. L’objectif d’avoir un jardin zéro déchet est un projet qui doit s’inscrire dans la durée : c’est pourquoi vous pourrez prendre un maximum de conseils qui vous semblent pertinents. 

Il est possible que vous ne puissiez pas tout mettre en oeuvre dans votre jardin qui n’aura pas toutes les caractéristiques que nous allons aborder par la suite.


S’améliorer petit à petit est beaucoup plus simple que de partir de zéro. En effet, sur de petites surfaces, il est aisé de d’aménager son jardin en mode zéro déchet. 


Imitez la nature : 

La nature est bien faite : elle ne jette jamais rien. Il faut donc pouvoir prendre exemple et l’imiter. Lorsqu’une plante annuelle meurt : elle apporte aux autres plantes aux alentours de la nourriture grâce à la fertilisation du sol qui est engendré par sa décomposition. 

 

De la même manière, on sait qu’avec la permaculture, certaines plantes s’entraident voire même se protègent les unes les autres. 

Il faut pouvoir se servir de tout cela pour reconstruire un écosystème vertueux dans votre jardin. 


Il va donc vous falloir travailler sur 2 axes en même temps : jeter de moins en moins comme abordé précédemment mais également veiller à moins consommer (économiser l’eau, produire ses graines pour éviter d’en racheter etc…). 


  • Économiser l’eau : vous pouvez par exemple installer chez vous un récupérateur d’eau pour stocker vos eaux de pluie et la réutiliser ou encore mettre un seau sous votre douche pour récolter l’eau froide le temps qu’elle s’écoule et qu’elle chauffe etc…
  • Échanger vos graines, boutures ou même plantes pour éviter des achats derrière lesquels sont induits : serres chauffées, des milliers de kilomètres parcourus, usage intensif de pesticides etc...

 

Vos choix à l’achat ont une influence directe sur les entreprises et leurs stratégies commerciales. C’est pourquoi il est préférable de consommer local, si vous achetez des graines, veillez à ce qu’elles soient utilisables en agriculture biologique et si possible reproductibles. Grénéo vous propose tout cela pour continuer de réaliser votre potager mais de manière saine et durable. 


Les règles du zéro déchet : 

Pour faire un bref résumé, les grandes étapes sont :

  1. Connaître et respecter la nature 

Inspirez vous de la nature et apprenez à la connaître pour pouvoir identifier votre écosystème et en tirer profit pour l’aider à le faire évoluer de manière à ce qu’il soit en harmonie avec la nature.

 

2. Organisez votre jardin 

Vous allez devoir faire certains choix pour aménager votre jardin : décider quelle partie sera accordée aux culture potagères? Devez-vous créer une prairie fleurie? Quels végétaux choisir ? Comment mieux arroser ? 

 

3. Prendre soin du sol

La plupart des jardiniers en herbe pensent souvent que jardinage rime avec bêchage. Au sens propre, c’est vrai, mais au jardin il va vous falloir apprendre à éviter de trop le faire. Faites donc confiance aux vers de terre qui le feront pour vous sans relâche. Apprendre à connaître votre sol c’est aussi mieux planter et stopper l’utilisation de produits chimiques qui abiment plus votre sol qu’autre chose. 

 

4. Réduire et réutiliser les déchets

Nous générons tellement de déchets que nous les jetons sans réfléchir à comment nous pourrions les réutiliser. 

 

5. Préserver et économiser l’eau

Vous arrosez régulièrement de manière abondante sans compter ? C’est un réflexe naturel qu’il va pourtant vous falloir abandonner. il est possible de limiter les arrosages, d’apprendre comment les réaliser de la manière la plus efficace etc… L’eau est précieuse, il va vous falloir apprendre à ne plus la gaspiller. 

 

6. Conserver sa production et ses graines

Il est assez facile de récolter les graines de vos propres légumes au sein de votre potager. Apprenez à les récupérer et également à conserver votre production pour ne pas avoir à la jeter par manque de connaissances pour la conserver. 

 

7. Laissez la place aux animaux dans votre jardin

Les vers ne sont pas les seuls animaux dans votre jardin. La plupart du temps vous pensez que cela constitue une menace ? Apprenez à connaître lesquels peuvent vous aider à construire un écosystème varié et efficace.



Sur internet ou même avec vos amis parlez de votre démarche, confiez leur vos astuces et donnez leur envie de rejoindre l’initiative : on ne sera jamais trop à faire attention.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés