Les modes de cuisson : cuisson saine et écologique

Cuisson vapeur, au wok, avec un four à micro-ondes, au four, à l’autocuiseur… Dans cet article, nous allons faire un petit inventaire des différents modes de cuisson qui existent en détaillant leurs points positifs et négatifs. Et pour compléter le tout, nous ferons un tour du côté de votre cuisine pour voir de quels ustensiles vous pourriez vous servir.

La cuisson des aliments est très importante pour différentes raisons. En effet, elle va jouer sur le goût, sur les apports nutritifs, ainsi que sur votre santé ! Donc, les faire cuire c’est facile, mais quelle est la cuisson la plus adaptée à vos besoins et à votre recette ?

 

La cuisson saine, une complexité digne d’un cours de chimie

La cuisson des aliments entraîne un ensemble de réactions chimiques. Ces réactions peuvent faire disparaître certaines molécules bénéfiques mais également en créer des indésirables. Une cuisson prolongée peut donc avoir des effets toxiques et même parfois cancérigènes.

Afin d’éviter ce genre de réaction, il faut limiter les cuissons trop chaudes ou trop longues. Dans le même temps, tes légumes seront préservés et conserveront leurs nutriments essentiels comme les vitamines et minéraux. Pensez également au bicarbonate de soude pour réduire le temps de cuisson et adoucir l’eau.

À savoir : il est déconseillé de faire chauffer ta poêle à plus de 180 °C. Au-delà de cette température, l’huile ou le beurre se mette à noircir et à dégager des fumées qui sont cancérigènes. Au-delà des fumées, les dépôts sur tes aliments peuvent aussi apparaître. Quand vos steaks commencent à ressembler à un bout de charbon, vous vous doutez bien que le manger ne peut rien vous apporter de bénéfique. 

 

Cuire sainement : quels modes de cuisson privilégier ?

Cuisson saine : la vapeur douce

Aux alentours de 100°C, elle atteint la température qui suffit à détruire la plupart des microbes présents dans les aliments, et limite la formation des produits nocifs.

Pour arriver à ces températures, plusieurs dispositions sont possibles. L’aliment peut être placé dans un panier troué muni d’un couvercle, sous lequel on fait bouillir de l’eau qui se transforme en vapeur. Il existe aussi des cuit-vapeurs plus modernes mais tout autant efficaces. 

C’est aussi la cuisson qui préserve le mieux la saveur et les nutriments de tes aliments. Par contre il faut bien vous méfier : pensez à bien rincer vos aliments avant de vouloir effectuer une cuisson à la vapeur sinon vous absorberez dans l’eau de cuisson les différents pesticides qui ont servi lors de la poussée des légumes… sauf si vous consommez bio ou que vous faites pousser vos propres légumes ! Pour écourter le temps de cuisson, pensez à couper vos légumes avant de les mettre dans le panier troué.

 

L’autocuiseur 

La température dépasse 100°C, mais la cuisson est vraiment plus rapide, avec peu d’eau, ce qui vous permet de limiter la perte en vitamines et minéraux et préserve la saveur des aliments.

L’autocuiseur permet ainsi de réduire de moitié les dépenses d’énergie consacrée à la cuisson et de 70 % le temps nécessaire prévu à cet étape de la cuisine. Tout est bon pour la planète et ton assiette. 

L’autocuiseur peut être aussi utilisé pour stériliser au naturel toutes sortes de bocaux (légumes, fruits, viandes, plats cuisinés). En effet, si vous faites pousser chez vous vos propres légumes et que vous souhaitez les conserver en toute sécurité, l’autocuiseur peut être une bonne solution.

 

Le wok

C’est une grande poêle avec un fond incurvé dans lequel on y déposer souvent un filet d’huile ou même du beurre. Il vous est possible de faire sauter rapidement les aliments dans le wok, à feu vif, avec très peu de matières grasses, viandes, poissons et légumes découpés en petits morceaux et de les remuer régulièrement au cours de la cuisson pour qu’ils puissent garder leur saveur, leur croquant, ainsi que leurs qualités nutritionnelles.

Se méfier : avec la cuisson au barbecue, la cuisson au wok est considérée par certains spécialistes comme la plus cancérigène, et de loin…  En effet, la cuisson au wok va atteindre des températures trop élevées (idem au barbecue) ce qui va provoquer des marques via le contact de la flamme. C’est le signe que cela crée des substances nocives.

Cependant, pas de quoi s’inquiéter, ce n’est pas une cuisson réalisée au wok ou un barbecue de temps à autre qui va vous causer un cancer. Par contre, il faut éviter de le faire tous les jours. Le plus important, c’est de varier les modes de cuisson avec des cuissons saines au quotidien.

 

Le four à micro-ondes, à éviter ?

Pas toujours précédé d’une bonne réputation, le four à micro-ondes, à y regarder de plus près, n’est pourtant pas une mauvaise solution. Conseil de cuisson : si on utilise un micro-onde, préférer une assiette pour réchauffer plutôt que des boîtes en plastique.

Conseils de cuisson pour la rendre “écologique” : pour réduire le temps de cuisson, pensez à couvrir vos casseroles : cela va représenter jusqu’à 30 % d’économie d’énergie et cela va permettre de réduire le temps prévu à cet effet. 

Pour une utilisation de votre four classique (pas four à micro-ondes), ne préchauffez pas votre four, et évitez de poser du papier aluminium sur les grilles car cela gêne la répartition de la chaleur. 

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés