L’épigénétique : comment transformer son corps grâce à l’ADN

On vous a souvent répété que pour votre santé il était important d’avoir un rythme de vie sain. Mais savez-vous pourquoi? Ou a-t-on déjà pris la peine de vous expliquer sur quoi cela pouvait impacter? 


Aujourd’hui nous allons éclaircir cette part d’ombre ensemble et pour cela, laissez moi vous parler de l’épigénétique. 


Tout comprendre sur l’ADN 

Il est fréquent d’entendre des gens se plaindre de leurs gènes. Prenons des exemples courants, certains se disent en surpoids car dans la famille tout le monde est comme ça. D’autres diront que leur père est chauve donc ils ne pourront y échapper. Certains évoqueront le fait que dans leur famille tout le monde est cardiaque, donc inévitablement ils le seront aussi. 

 

C’est une façon de penser très fataliste, comme s’ils étaient impuissants face à leur destin. Mais ils se trompent ! Rien n’est écrit d’avance, vous pouvez être l’auteur de votre vie.


Etre l’auteur de sa propre vie c’est bien beau mais comment? Laissez-moi vous parler de l’épigénétique ou comment transformer son corps. 


Faisons un petit point scientifique, cela vous permettra d’être crédible quand vous en reparlerai autour de vous. 


Nous possédons tous un ADN, il est souvent mal défini d’ailleurs. On l’associe généralement à l’entité responsable de notre identité, mais ce n’est pas exacte. C’est seulement une petite partie de l’ADN, précisément 2%, que l’on appelle “gènes” qui nous définit. Ce sont eux qui font qui vous êtes aujourd’hui: un homme, une femme, grand(e), petit(e), têtu(e), maladroit(e). 


Mais alors, à quoi peuvent bien servir les 98% restants ? Pendant longtemps, nous avons pensé qu’ils ne servaient à rien. Nous les avons même qualifiés d’ADN poubelle. Seulement, nous nous sommes aperçus, bien qu’ils n’étaient pas directement responsables de ce que nous sommes, qu’ils sont tout de même liés. En effet, ils permettent d’influencer les 2% d’ADN dit “codants”. Le point important n’est pas vraiment là, ce qui prime, c’est le fait que ces 98% d’ADN sont modulables dans le temps ! 


L’épigénétique

Donc bien que l’ADN codant ne puisse être modifié directement, un autre pouvant l'influencer, lui, est modifiable. Fantastique n’est-ce pas? 


Mais comment modifier ces 98% d’ADN? Un maître mot à cela : notre hygiène de vie. Cela signifie que notre alimentation, notre activité physique, nos humeurs et notre environnement de vie sont des éléments qui se définissent principalement, et non pas seulement ces 2% que l’on a considéré longtemps comme acquis et définitif. 


Voilà un petit schéma pour mieux comprendre : 

 

 

Il est temps de parler plus concret. Sauf cas exceptionnel, nous possédons tous les mêmes gènes (ces 2% d’ADN dont je vous parle depuis tout à l’heure). Pour faire simple et imager un peu cela. Nous avons tous le gène de la joie, de la santé mais aussi d’autres comme le cancer. Mais alors pourquoi n’avons nous pas tous la même vie disons? 


Tout simplement, ces 2% de gènes ne sont pas tous exploités. Certains sont éteints alors que d’autres sont en éveil. Comment cela est-il possible? C’est notre environnement qui va appuyer sur le bouton ON ou OFF.  


Nous pouvons alors considérer que ce sont nos choix, nos décisions qui font qui nous sommes aujourd’hui. 


Certaines maladies que l’on pensent comme étant génétiques et qu’elles se transmettent de génération en génération peuvent être stoppées ! Ne pensez-vous pas que si cette maladie se transmet c’est aussi lié à un environnement qui lui aussi ne change pas ? 


Changez les habitudes et la façon de vivre de certaines personnes et vous pourrez observer que même si celles-ci avaient vocation à être souvent malades, avec peu de vitalité, ces mêmes personnes peuvent devenir en pleine forme. 


Comment se forger un ADN de qualité 

Il est temps de passer aux conseils ! Comment exploiter au mieux le potentiel de notre ADN ? Vous allez constater qu’une activité sort du lot et vous ne pouvez le nier. 

 

1. L’alimentation 

Pour une génétique de compétition, l’alimentation c’est primordial ! Il faut éliminer au maximum les produits toxiques. 

 

 

De nombreux produits consommés de nos jours sont inadaptés à la consommation humaine. Du moins, ils ne le sont pas encore. J'entends par là que notre corps n’est pas encore assez entraîné, il faut donc s'orienter vers une alimentation plus ancestrale. C’est une alimentation naturelle et non plus transformée. Vous ne pourrez donc vous tromper en mangeant des fruits et légumes biologiques. Et pour s’assurer de la qualité de ces produits, quoi de mieux que les faire pousser soi même ? 

 

2.  Être actif 

Notre corps est fait pour bouger, alors restez en mouvement ! Il ne vous en sera que plus reconnaissant. Le jogging c’est peut être pas votre truc ? Ce n’est pas grave il existe pleins d’autres activités.

Si vous avez suivi le premier conseil qui est de manger des fruits et légumes, pourquoi ne pas lier l’utile à l’agréable ? Faites de votre potager votre activité physique !

 

3. Régénérer votre système nerveux

Le système nerveux contrôle tout dans votre corps alors prenez-en soin. Pour cela, il vous faut du sommeil et vous détendre. Prenez du temps pour vous, c’est important de bien se sentir pour que votre corps l'extériorise.

 

 

Vous allez dire que je me répète mais je vous donne un petit conseil pour vous détendre, une activité a fait ses preuves : le jardinage. Il n’y a rien de mieux pour se vider la tête. 

 

4. Votre entourage

Éliminez toutes les personnes négatives de votre entourage. Ces personnes vous tirent vers le bas et leurs mauvaises ondes se répercutent sur vous. Votre corps va avoir tendance à se copier à celui de ces personnes et s’identifier à elles. 

 

 

Voilà, vous connaissez tous les secrets de l’épigénétique, il ne tient qu’à vous de vous créer un ADN de compétition. Pour celle-ci difficile de vous parler de potager, bien que personne ne se soit jamais plaint de ses carottes...                                 



Je vous ai beaucoup parlé de potager mais si vous voulez en connaître un peu plus sur ses bienfaits, c’est ici que ça se passe.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés